X@V@LONE :

06.80.78.79.53

par mail : xavalone@gmail.com

Actualités

Maintenance informatique, Courbevoie

Conseils de sécurité.

Les virus informatiques deviennent de plus en plus puissants. Dès lors que vous utilisez le web, il est important de se protéger.

Coordonnées bancaires divulguées, ordinateurs bloqués, messages privés compromis. Autant de réjouissances qui vous guettent si vos données ne sont pas suffisamment protégées. Comme, par exemple, les logiciels de rançonnage : ceux-ci chiffrent vos données afin de bloquer purement et simplement l’accès à votre ordinateur, avant de vous réclamer une rançon pour récupérer l’usage de votre matériel.

La meilleure des protections : vous-même

La meilleure des protections, c’est vous-même. Prudence et bon sens devraient vous tenir à l’écart des ennuis. Un site vous annonce que vous avez gagné une voiture, un IPhone 8 et 100.000€ ? C’est très certainement une arnaque. Un contact inconnu vous envoie un e-mail douteux avec une pièce jointe suspecte ? Ne l’ouvrez pas. Un message de votre banque vous demande de cliquer sur un lien pour rembourser une somme sortie de nulle part ? Ne cliquez pas. Mieux vaut vous connecter à votre espace client directement sur le site de votre banque pour vérifier que tout va bien.
 

Les bonnes pratiques à adopter pour se protéger en ligne

Ces quelques protections ne vous mettent pas totalement à l’abri des malwares, ransomwares et autres virus. Il est également de bon ton d’adopter quelques réflexes simples mais efficaces.

Déjà, n’utilisez pas de mots de passe, utilisez des bons mots de passe. Près de 90% des mots de passe utilisés dans le monde seraient vulnérables, rien d’étonnant quand on sait que "motdepasse" et "123456" ou "bonjour" sont en tête de liste des mots de passe les plus utilisés en France.

Sur mobile, il est également possible d’opter pour d’autres types de protections, comme la sécurisation par capteur d’empreintes digitales si votre terminal le permet. Le traditionnel code PIN a lui aussi fait ses preuves. D’ailleurs, ce dernier ne se limite pas à 4 chiffres comme le pensent la plupart des utilisateurs. Vous pouvez en choisir jusqu’à 8.

Supprimez aussi les applications que vous n’utilisez plus ou qui ne sont plus mises à jour depuis longtemps. Elles sont autant de failles potentielles. Vous vous souvenez de ce jeu que vous avez téléchargé il y a 6 mois et auquel vous ne jouez plus ? Vous aviez peut-être utilisé votre compte Facebook pour vous y connecter. Et même si vous ne vous en rendez pas compte, l’application communique toujours avec votre Facebook. N’étant plus à jour, elle pourrait servir de passerelle à quiconque voudrait récolter des informations sur vos contacts et s’en servir pour une attaque de type phishing. Ainsi, vos amis pourraient recevoir un message les invitant à jouer au dit jeu, message qui serait en réalité un lien malveillant déguisé. Sans le savoir, vous êtes devenu la source d’une attaque à plus ou moins grande échelle.

 

 

 

@Free.fr